Samedi 7/12 -    Bulli's@Chemnitz - "Karl Marx est là mais    pourtant..."

 

Premiers levers vers 11h. Dur, dur pour beaucoup ! Mike est en train de nous préparer un big p'tit dej après une nuit blanche (merci Moller). Les péripéties éthlyliques de la veille ont été terribles !

On reprend pied tranquillement et on décolle, après échange de CD, tranquillement. Direction Chemnitz, ex- Karl Marx Stadt, en ex-Allemagne de l'Est. On s'équipe avant de matériel pour changer la prise de l'ampli basse qui nous pose problème car elle ne rentre pas dans les prises allemandes. Pas d'autoroute et un peu de neige nous font voyager à petite vitesse. Et arriver un peu à la bourre... On trouve le "Peter to Subway", bar qui est notre point de rendez vous et où le barman ne parle pas anglais, fait assez rare maintenant. Un type du Bulli's, genre skinhead, vient nous chercher avec son 4x4 et ses clébards qu'on imagine harnieux à l'arrière de la voiture. Le Bulli's est une salle bien foutue avec bonne scène et sono. Des photos de pitbulls et autres chiens apparentés décorent les murs; ils apprécient d'ailleurs la pochette du CD notamment le dessin des clebs. Le concert débute vers 22h devant une cinquantaine de personnes attablées ou scotchées près du bar. Bizarre de jouer dans un endroit où personne ne semble prêter attention. Bonne sensation sur scène.

Scalene enchaine devant un public moins nombreux et une indifférence totale. On s'aprecoit après avoir discuté avec le patron que ce genre de zic ne les branche pas du tout. Ils s'étonnent même que des gens puissent s'intéresser à cette zic. Le style du coin est plutôt ska-oï, avec une légère tendance skin (surement un peu facho d'ailleurs d'après les patchs cousus sur les blousons de certains). Rapidement après le concert nous sommes invités à remballer puis on nous montre notre lieu de créchage, une espèce d'auberge de jeunesse ou de centre social ou le bar loue une piaule pour les groupes. Le patron nous affrime que l'on peut laisser le matos sans soucis dans le camion. Par prudence, Fred et Tom choisissent de crécher dans le camion malgré une température d'environ -10C ! Ils n'arrivent même pas à tenir la bière qu'ils enfilent avant de se coucher tellement elle est froide. Peu de temps après être couché, une première voiture stationne près du camion tout en laissant le moteur tourner, puis une seconde quelques minutes plus tard. Ils se font voir et rien ne se passe mais petite frayeur !