Vendredi 6/12 - JKW Forellenhof@Salzgitter - "Eine Perle der Natur"

Lever tranquille en fin de matinée. On attend Alex qui doit se pointer avec la bouffe. En attendant petite ballade sur le port dans le coin du marché au poisson. Putain que ça caille ! Premier p'tit dèj allemand avec salami, fromage et surtout les fameux Brötchen. Salzgiter n'est qu'à 2 h de route, on a donc le temps de faire un p'tit tour en centre ville (et de trouver la Poste, hein Sonik !). Encore un vin chaud et on décolle.

On arrive vers 18h au JKW Forellenhof, une espèce de MJC avec une assez grande salle de concert et une plus petite où l'on joue. Deux autres groupes locaux jouent aussi, Black Spring et Jason Experience. Mike, l'organisateur, joue dans ces 2 formations. C'est aussi son anniversaire, 60 litres de bière offerts. Etant donné que nous commencons nous sommes les seuls à faire une petite balance. Un bon gros plat de pates avec sauce veg ou pas, au choix, et on démarre. L'assemblée est assez jeune. Bon concert pour nous. On a même droit à un rappel (Ausgabe ! Ausgabe !). Black Spring fait une musique que l'on peut situer entre Neurosis et Isis, très agréable, tandis que Jason Experience est plutôt dans la veine de Song of Zarathustra. En tout cas, 2 bons groupes. Scalene produit probablement le concert le plus intense au niveau du volume sonore que j'ai jamais vu ! Impossible de rester dans la salle plus d'1 titre sans faire une pause à l'extérieur. Il n'y a plus d'ailleurs qu'une dizaine de personnes à la fin ! On se rabat sur quelques Krombacher, bière allemande assez douce dont la pub télévisée dit "Eine Perle der Natur", pour résister à la déferlante sonore. Résultat, je m'écroule de fatigue (Hips!) une heure plus tard. Heureusement que l'on dort sur place dans la grande salle de concert ou sont placés des matelas. Les autres n'en finissent plus d'enfiler cette perle de la nature qui s'avère être un nectar régénérant. Si énergisant que je me réveille vers 8h et trouve Tom au bar tourjours en train de boire sa very very very last one. D'après ce que j'ai entendu, les locaux risquent de se rappeler de nous !